Les FNB sont-ils liquides ?

Rappel sur les FNB

Les fonds négociés en bourse (FNB) permettent d’accéder à un portefeuille diversifié de titres comme les actions ou les obligations. Ce sont des instruments de placement flexibles qui peuvent être utilisés de plusieurs façons dans un portefeuille afin de répondre à divers besoins et objectifs de placement. À l’instar des actions, les FNB se négocient à la bourse tout au long de la journée.

Facteurs de liquidité

L’une des caractéristiques les moins bien comprises des FNB est leur liquidité. La liquidité des FNB repose sur deux éléments : le volume de parts négociées à la bourse et la liquidité de chaque titre en portefeuille. Les FNB sont des fonds à capital variable. Autrement dit, les parts peuvent être créées ou rachetées en fonction de la demande des investisseurs. Ce processus incombe au teneur de marché, lequel assure la liquidité des FNB à la bourse. La facilité avec laquelle le teneur de marché peut acheter et vendre les titres détenus dans le portefeuille des FNB influe sur la liquidité affichée. La liquidité d’un FNB est donc étroitement liée à celle de chacun des titres détenus dans son portefeuille.

Marché primaire

Le processus de création et de rachat se déroule sur ce qu’on appelle le marché primaire. S’il existe une demande nette pour l’achat de parts d’un FNB particulier, le teneur de marché peut créer de nouvelles parts en livrant un panier de titres au promoteur du FNB. En retour, le promoteur du FNB livre des parts de FNB d’une valeur égale au teneur de marché, qui les vend à la bourse pour satisfaire la demande des investisseurs. Le processus inverse s’opère en cas de rachat, s’il existe une demande nette pour la vente de parts.

Marché secondaire

Sur le marché secondaire, les investisseurs peuvent acheter et vendre les parts à la bourse, sans intervention du promoteur du FNB. Ces opérations entre investisseurs s’effectuent en temps réel durant la séance de négociation au prix du marché.

Comment connaître la liquidité d’un FNB ?

Le volume de négociation quotidien d’un FNB est souvent considéré à tort comme une mesure de liquidité. La liquidité du FNB dépend de celle des titres sous-jacents, alors que le volume de négociation dépend de l’activité des investisseurs. Si un FNB investit dans des titres dont l’offre est limitée ou qui sont difficiles à négocier, la capacité du teneur de marché à créer ou à racheter des parts du FNB peut diminuer, ce qui peut aussi réduire la liquidité. Cependant, les FNB cotés au Canada investissent principalement dans des titres liquides qui se négocient aux grandes bourses du monde entier.

Un faible volume de négociation n’est pas synonyme de faible liquidité

Scénario :
Vous souhaitez acheter un FNB d’actions de sociétés canadiennes à grande capitalisation, qui représente une participation dans de grandes sociétés très populaires. Votre recherche permet de trouver deux FNB presque identiques en ce qui concerne les titres en portefeuille et l’écart acheteur-vendeur.

À titre indicatif seulement

À première vue, vous croyez qu’il est préférable d’acheter le FNB X, car il vous semble plus liquide : le nombre de parts échangées est plus grand et l’écart acheteur-vendeur est bas. En réalité, le FNB Y est tout aussi liquide puisqu’il détient essentiellement les mêmes titres, lesquels sont très liquides. Pour choisir entre deux FNB présentant la même liquidité, les investisseurs doivent examiner d’autres facteurs, comme la qualité du produit, le niveau de service offert par chaque fournisseur et les frais de gestion.